Amendement organique: Tout savoir !

Quelques faits..

  • Sur les sols argileux, les amendements améliorent l’agrégation du sol, augmentent la porosité et la perméabilité, et améliorent l’aération, le drainage et la profondeur d’enracinement.
  • Sur les sols sablonneux, les amendements augmentent la capacité de rétention de l’eau et des nutriments.
  • Une variété de produits sont disponibles en sacs ou en vrac pour les amendements du sol. Cependant, les amendements du sol ne sont pas réglementés. Beaucoup sont extrêmement riches en sels.
  • Avec l’importante industrie de l’élevage du Colorado, le fumier et le compost à base de fumier sont facilement disponibles. Ils sont souvent riches en sels, ce qui limite les taux d’application. A utiliser avec précaution.
  • Les composts à base de plantes ont une faible teneur en sel. Ils peuvent être appliqués à des taux plus élevés, améliorant ainsi plus efficacement le sol. Le prix des composts à base de plantes est généralement plus élevé.

Un amendement du sol est toute matière ajoutée à un sol pour en améliorer les propriétés physiques, telles que la rétention d’eau, la perméabilité, l’infiltration d’eau, le drainage, l’aération et la structure. L’objectif est de fournir un meilleur environnement aux racines. Pour faire son travail, un amendement doit être bien mélangé au sol. S’il est simplement enfoui, son efficacité est réduite et il entrave la circulation de l’eau et de l’air ainsi que la croissance des racines. L’amendement d’un sol n’est pas la même chose que le paillage, bien que de nombreux paillages soient également utilisés comme amendements. Un paillis est laissé à la surface du sol. Son but est de réduire l’évaporation et le ruissellement, d’empêcher la croissance des mauvaises herbes et de créer un aspect attrayant. Les paillis modèrent également la température du sol. Les paillis organiques peuvent être incorporés au sol en tant qu’amendements après s’être décomposés au point de ne plus remplir leur fonction.

Amendements organiques et inorganiques

Il existe deux grandes catégories d’amendements du sol : les organiques et les inorganiques. Les amendements organiques proviennent de quelque chose qui était vivant. Les amendements inorganiques, quant à eux, sont extraits de mines ou fabriqués par l’homme. Les amendements organiques comprennent la tourbe de sphaigne, les copeaux de bois, les tontes de gazon, la paille, le compost, le fumier, les biosolides, la sciure de bois et la cendre de bois. Les amendements inorganiques comprennent la vermiculite, la perlite, les morceaux de pneus, le gravier de pois et le sable. Tous les éléments ci-dessus ne sont pas recommandés par la Colorado State University. Ce ne sont que des exemples. La cendre de bois, un amendement organique, est riche en pH et en sel. Elle peut amplifier les problèmes courants des sols du Colorado et ne doit pas être utilisée comme amendement du sol. N’ajoutez pas de sable à un sol argileux – cela crée une structure de sol semblable à celle du béton. Les amendements organiques augmentent la teneur en matière organique du sol et offrent de nombreux avantages. Au fil du temps, la matière organique améliore l’aération du sol, l’infiltration de l’eau et la capacité de rétention de l’eau et des nutriments. De nombreux amendements organiques contiennent des éléments nutritifs pour les plantes et agissent comme des engrais organiques. La matière organique est également une source d’énergie importante pour les bactéries, les champignons et les vers de terre qui vivent dans le sol.

Taux d’application

Idéalement, les sols des aménagements paysagers et des jardins sont améliorés pour atteindre 4 à 5 % de matière organique. À ce niveau, la minéralisation (libération) de l’azote de la matière organique sera suffisante pour la plupart des plantes sans engrais supplémentaires. De nombreuses villes exigent maintenant que les sols paysagers soient améliorés à ce niveau dans les nouveaux développements comme une technique de conservation de l’eau. Grâce à une meilleure aération et à un enracinement plus profond, les plantes sont plus efficaces pour capter les événements pluvieux. Le tableau 1 indique les taux d’application courants. Lorsque les amendements du sol peuvent être riches en sels, le taux est limité en raison du problème du sel. La brûlure par le sel des racines et la mort des plantes d’aménagement paysager et de jardin sont courantes en cas d’application excessive d’amendements salins.

Produits du bois

Les produits du bois peuvent retenir l’azote dans le sol et provoquer une carence en azote chez les plantes. Les micro-organismes du sol utilisent l’azote pour décomposer le bois. Sur plusieurs mois ou années, lorsque les micro-organismes achèvent le processus de décomposition rapide, l’azote est libéré et redevient disponible pour les plantes. Ce risque est plus important avec la sciure de bois, car elle a une plus grande surface que les copeaux de bois. Compostez les produits du bois avant de les utiliser comme amendements de sol. Pour que ces produits se décomposent rapidement, ajoutez une source d’azote au tas de compost. Il peut s’agir de résidus végétaux riches en azote (comme les tontes de gazon ou le fumier) ou d’un engrais azoté. N’utilisez pas de produits du bois non compostés ou de sciure de bois comme amendement du sol. Ils se décomposent lentement, retiennent l’azote, gênent la préparation du lit de semence et nuisent à la circulation du sol et de l’eau dans le profil du sol.

Tourbe de sphaigne et tourbe de montagne

La tourbe de sphaigne est un excellent amendement du sol, surtout pour les sols sablonneux, qui retiendront davantage d’eau après l’application de tourbe de sphaigne. La tourbe de sphaigne est généralement acide (c’est-à-dire que son pH est faible) et peut aider les jardiniers à faire pousser des plantes qui ont besoin d’un sol plus acide. La tourbe de sphaigne est récoltée dans les tourbières du Canada et du nord des États-Unis. Les tourbières peuvent être revégétalisées après la récolte dans cet environnement humide. Toutefois, le taux de récolte dépasse largement le taux de végétation des tourbières, de sorte qu’elle est considérée comme une ressource semi-renouvelable. La tourbe des montagnes du Colorado n’est pas un bon amendement du sol. Sa texture est souvent trop fine et son pH est généralement plus élevé. La tourbe de montagne est extraite de zones humides de haute altitude qui mettront des centaines d’années à se régénérer, voire jamais. Cette exploitation est extrêmement perturbatrice pour les cycles hydrologiques et les écosystèmes de montagne.

Les biosolides sont-ils sûrs ?

Les biosolides sont des sous-produits du traitement des eaux usées. On peut les trouver seuls ou compostés avec des feuilles ou d’autres matières organiques. Les principales préoccupations concernant les biosolides sont la teneur en métaux lourds, les niveaux de pathogènes et les sels. N’utilisez que des biosolides de classe A, ils ont été traités pour réduire leur contenu bactérien. Les biosolides de classe A sont approuvés pour une utilisation en agriculture de production. Toutefois, il est conseillé d’éviter l’application sur les jardins potagers en raison de la présence potentielle de métaux lourds (tels que le cadmium et le plomb). Certaines villes vendent ou donnent des biosolides ou du compost fabriqué à partir de biosolides. Ils sont souvent extrêmement riches en sels. Renseignez-vous sur la teneur en sel. À utiliser avec précaution.

Fumier

Le fumier frais peut nuire aux plantes en raison des niveaux élevés d’ammoniac. Pour éviter ce problème, n’utilisez que du fumier vieilli ou composté. Les agents pathogènes pour l’homme, notamment E. coli, constituent un autre problème potentiel avec le fumier frais, en particulier dans les potagers. Pour les légumes en contact direct avec le sol, le fumier frais doit être appliqué au moins quatre mois avant la récolte. Pour les autres fruits et légumes, le fumier frais doit être appliqué au moins trois mois avant la récolte. En d’autres termes, le fumier frais ne peut être appliqué qu’à l’automne pour le jardin de printemps. Pour plus d’informations sur E.coli, consultez la fiche d’information. Le fumier âgé désigne le fumier qui a été empilé pendant au moins six mois. Une quantité excessive d’ammoniac s’est échappée. Les niveaux de sel peuvent être plus élevés car les sels se concentrent dans les matières en décomposition, ou peuvent être lessivés en cas de fortes pluies. Les graines de mauvaises herbes sont viables. Le fumier composté désigne techniquement le fumier qui a subi plusieurs cycles de chauffage actif et qui a été retourné entre les deux. S’il est chauffé à plus de 145 degrés F, il tuera les agents pathogènes et les graines de mauvaises herbes. Dans le fumier composté, la matière organique est stabilisée (par le processus de décomposition rapide), ce qui en fait un amendement idéal pour le sol. Le niveau de sel peut être concentré ou être lessivé en cas de fortes pluies. À titre de précision, les composts et les fumiers ne sont pas réglementés. De nombreux produits disponibles dans le commerce sont étiquetés comme « compostés » Toutefois, cela ne signifie pas qu’ils sont passés par le processus de décomposition active.

Compost

Le compost désigne la matière organique décomposée. Il n’est pas réglementé, il n’y a donc pas de norme sur l’état de décomposition. Dans les produits disponibles dans le commerce, le terme « compost » est souvent utilisé de manière générique et ne signifie pas que le produit a été soumis au processus de décomposition par chauffage actif. Au Colorado, une grande variété de produits de compostage sont disponibles en sacs et en vrac. Il peut s’agir d’une combinaison de composts à base de plantes, de composts à base de fumier, de biosolides et d’autres sous-produits agricoles (comme les plumes de poulet). Compte tenu de l’importance de l’élevage dans le Colorado, les composts à base de fumier sont les plus courants. Ils sont souvent riches en sels. Utilisez-les avec précaution. Les composts fabriqués uniquement à partir de produits végétaux (tels que les copeaux de bois et les déchets de jardin) ont une faible teneur en sels. Ils sont préférables aux composts à base de fumier qui sont souvent plus riches en sels. Cependant, ils sont généralement plus chers. En collaboration avec le Dr Jean Reeder, le Colorado Master Gardener Program a fait effectuer des analyses de sol sur des échantillons de fumier et de composts ensachés disponibles localement. La majorité d’entre eux avaient une teneur élevée en sels. A utiliser avec précaution !

Facteurs à prendre en considération lors du choix d’un amendement

Il y a au moins quatre facteurs à considérer dans le choix d’un amendement du sol :

  • la durée de vie de l’amendement dans le sol,
  • la texture du sol
  • la salinité du sol et la sensibilité des plantes aux sels, et
  • la teneur en sel et le pH de l’amendement.

Des tests en laboratoire peuvent déterminer la teneur en sel, le pH et la matière organique des amendements organiques. On peut alors déterminer la qualité des amendements organiques en vrac pour les utilisations paysagères à grande échelle.

Longévité de l’amendement

L’amendement que vous choisissez dépend de vos objectifs.

  • Vous cherchez à améliorer rapidement les propriétés physiques du sol ? Choisissez un amendement qui se décompose rapidement.
  • Vous voulez une amélioration durable de votre sol ? Choisissez un amendement qui se décompose lentement.
  • Voulez-vous une amélioration rapide qui dure longtemps ? Choisissez une combinaison d’amendements.

La texture du sol, ou la sensation du sol, reflète la taille des particules du sol. Les sols sablonneux contiennent de grosses particules et sont granuleux au toucher. Les sols argileux ont de petites particules de sol et sont collants au toucher. Les sols sableux et les sols argileux constituent tous deux un défi pour les jardiniers. Les sols limoneux sont un mélange de particules de différentes tailles.

Lorsque vous amendez des sols sablonneux, l’objectif est d’augmenter la capacité du sol à retenir l’humidité et à stocker les nutriments. Pour y parvenir, utilisez des amendements organiques bien décomposés, comme les composts, la tourbe ou les fumiers vieillis. Avec les sols argileux, l’objectif est d’améliorer l’agrégation du sol, d’augmenter la porosité et la perméabilité, et d’améliorer l’aération et le drainage. Les amendements fibreux comme la tourbe, les copeaux de bois, l’écorce d’arbre ou la paille sont les plus efficaces dans cette situation. Utilisez les tableaux 2 et 3 pour des recommandations plus spécifiques. Comme les sols sableux ont une faible rétention d’eau, choisissez un amendement à forte rétention d’eau, comme la tourbe, le compost ou la vermiculite. Les sols argileux étant peu perméables, choisissez un amendement à forte perméabilité, comme des copeaux de bois compostés, de l’écorce de bois dur compostée ou de la perlite. La vermiculite n’est pas un bon choix pour les sols argileux en raison de sa forte rétention d’eau.

Salinité du sol et sensibilité des plantes aux sels

De nombreuses formes de compost faites avec du fumier et des biosolides ont une teneur élevée en sels. Évitez ces amendements dans les sols qui sont déjà riches en sels (plus de 3 mmhos/cm) ou lorsque vous cultivez des plantes sensibles aux sels. Les framboises, les fraises, les haricots, les carottes, les oignons, le pâturin des prés, les érables, les pins, les viornes et de nombreuses autres plantes paysagères sont sensibles aux sels. Dans ce cas, choisissez des composts à base de plantes ou de la tourbe de sphaigne.

Teneur en sel et pH de l’amendement

Il faut toujours se méfier des sels dans les amendements du sol. Une teneur élevée en sel et un pH élevé sont des problèmes courants dans les sols du Colorado. Par conséquent, évitez les amendements à forte teneur en sels ou dont le pH est élevé. Les amendements fréquemment riches en sels et/ou au pH élevé comprennent la cendre de bois, la tourbe des montagnes du Colorado et les fumiers, ainsi que le compost à base de fumier, les biosolides et le compost à base de biosolides. Un amendement contenant jusqu’à 10 mmhos/cm de sels totaux est acceptable s’il est bien mélangé à des sols à faible teneur en sels (moins de 1 mmhos/cm). Les amendements dont la teneur en sel est supérieure à 10 mmhos/cm sont douteux. Choisissez un amendement à faible teneur en sel pour les sols dont la teneur en sel est élevée. La tourbe de sphaigne et le compost fabriqué à partir de sources purement végétales sont pauvres en sels et constituent de bons choix pour amender les sols du Colorado. Demandez une analyse des amendements organiques que vous envisagez d’utiliser et choisissez-les judicieusement. Si aucune analyse n’est disponible, testez une petite quantité de l’amendement avant d’en acheter une grande quantité.