Les avantages de la SARL

De plus en plus de créateurs d’entreprises optent pour une SARL, société à responsabilité limitée. En effet, la SARL représente des avantages qui attirent les jeunes entrepreneurs, en vue de son capital minimum non défini ainsi que d’autres avantages. Nous allons y revenir plus bas. La SARL est la forme juridique la plus répandue en France. Cette forme d’entreprises a tout pour encourager les jeunes entrepreneurs et ainsi leur faciliter la création d’une société.

Qu’est-ce qu’une SARL ?

La société à responsabilité limitée est une forme juridique de société commerciale. Elle est composée de deux associés au minimum, leur responsabilité est limitée au montant de leurs apports dans le capital social de l’entreprise. Ces associés peuvent être des personnes physiques ou morales.

Le capital social de la SARL est obligatoire mais n’est cependant pas limité par la loi. Ce dernier est divisé entre eux selon leurs apports.

Comment créer une société à responsabilité limitée ?

Comme toutes autres d’entreprises, la création d’une SARL nécessite une procédure à suivre.

  • Il faut commencer par rédiger les statuts. Ces derniers sont importants dans l’organisation et le bon fonctionnement de la société. Ils doivent être approuvés par l’ensemble des associés de l’entreprise.
  • Nommer un dirigeant (ou des dirigeants).
  • Rapporter les apports. Les associés ont le droit de réaliser des apports en numéraire, ou bien des apports en nature.
  • Publier un avis de constitution dans un journal officiel.
  • Faire une demande d’immatriculation de la société au registre du commerce et des sociétés afin que cette dernière soit réglementaire.

Les avantages du statut de La SARL

La société à responsabilité limitée offre plusieurs avantages aux nouveaux créateurs d’entreprises, notamment :

  • limiter le risque financier des associés,
  • le statut flexible du gérant de la SARL,
  • une sécurité légale offerte aux associés.

Une responsabilité limitée des associés

Le capital social de la société est librement fixé par les associés. Ils sont donc libres de mettre les apports qu’ils souhaitent dans la société et ne sont responsables qu’à hauteur du montant de ces derniers. Ce qui signifie, qu’en cas d’éventuel problème relié aux finances de la SARL, les associés ne seront pas poursuivis personnellement, et leur biens personnels ne peuvent être saisis. Leur patrimoine personnel est dissocié du patrimoine de la société.

La responsabilité limitée peut cependant être écartée dans certains cas de figure, notamment quand la gestion est défaillante et que cette dernière entraîne une insuffisance d’actifs. Le patrimoine personnel des associés ne pourra être menacé que dans la limite de leurs apports à la société.

Dans la SARL, le capital social est constitué d’apports en numéraire ou bien en nature. Le montant de ce dernier est librement déterminé par les associés. Il est toutefois rédigé dans les statuts. Le capital social peut être soumis à une augmentation ou une réduction des apports en fonction du montant minimum et du seuil maximum limité.

La flexibilité de la SARL

Les gérants de la SARL sont associés au régime dit des assimilés salariés, ce qui signifie qu’ils bénéficient d’une sécurité sociale, ainsi que d’une retraite des salariés. Quant aux dirigeants de la société, ils ont des statuts de travailleurs non salariés. De ce fait, ils sont affiliés au régime social des indépendants. La cotisation sociale sur la rémunération du gérant de l’entreprise est moins importante et représente un régime moins protecteur de ce dernier.

Un encadrement par la loi

La SARL est donc la forme juridique la plus répandue en France. Cependant, les entrepreneurs hésitent entre la SARL et la SAS. La SARL a l’avantage de proposer une sécurité légale quant aux associés. La SAS n’étant pas assez réglementée par la loi, ce qui donne aux actionnaires la liberté d’insérer des clauses à tout moment car ils jouissent de la liberté statutaire de la SAS.

La liberté statutaire de la SAS peut avoir des répercussions sur l’entreprise et l’ensemble des actionnaires. Quant à la SARL, la loi protège mieux les associés car elle autorise très peu de dérogations. Le statut de la SARL représente donc beaucoup plus d’avantages que les autres statuts juridiques. Les associés ont le choix de composer les apports du capital social de la SARL en numéraire ou bien en nature.

De plus en plus de créateurs d’entreprises optent pour la création d’une SARL et ce, parce qu’elle représente des avantages au niveau de la sécurité, car elle est réglementée par la loi. Les associés sont protégés et ainsi, encourent moins de risques financiers en cas de problème au sein de la société.

Où trouver plus de conseils sur la création de votre SARL ?

Ce n’est pas tous les jours que vous aurez l’occasion de créer votre SARL, alors autant prendre le maximum de précautions avant de vous lancer dans cette aventure ! En effet, avec de plus en plus de français qui souhaitent se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat, force est de constater que cela ne s’improvise pas : entre le régime d’imposition, le statut juridique, ou encore les coûts de création, vous devez prendre toutes les précautions possibles !

Ainsi, même si dans cet article, vous avez pu découvrir de nombreux avantages sur la création d’une SARL, nous ne pourrions que vous recommander de vous rendre sur cette page pour lire plus de conseils sur la SARL. Sur cette page, vous aurez les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur le monde de la SARL, avant même de créer votre société. Avec des professionnels de l’entrepreneuriat qui connaissent parfaitement les avantages et les inconvénients des SARL, ce statut n’aura plus aucun secret pour vous. Pour couronner le tout, vous aurez même la possibilité de bénéficier d’assistance pour créer votre SARL en seulement quelques clics : autant en profiter !