Sélectionner une page

Tout le monde peut être confronté un jour ou l’autre à ce que l’on appelle la nuisance sonore. Chien qui aboie de façon frénétique, voisins indélicats qui commencent très tôt leurs travaux de rénovation…Pourtant, certaines personnes affrontent tous les jours le bruit dans le cadre de leur emploi.

D’autres, pratiquent un hobby bruyant (tir à la carabine, par exemple ou chasse). Même si dans le deuxième cas, la fréquence d’exposition au bruit est moins fréquente, cela peut néanmoins avoir un impact à ne pas négliger sur l’audition.

La presbyacousie ; qui se caractérise par une perte progressive de l’ouïe; n’est désormais plus l’apanage des personnes âgées ; chez qui elle est normale. Les médecins s’alarment de l’apparition de troubles chez des personnes de plus en plus jeunes.

Le bruit n’est donc pas à prendre à la légère. Heureusement, pour préserver vos oreilles, vous pouvez compter sur des casques anti-bruit.

Depuis quelques années, ce problème est pris très au sérieux par les instances de santé au travail. C’est pourquoi les chefs d’entreprises doivent équiper leurs salariés de protections auditives adaptées, en fonction du niveau de nuisance sonore.

Ce guide est donc à destination des particuliers qui veulent protéger leurs oreilles, lors de travaux, des entrepreneurs qui souhaitent trouver du matériel qualitatif sans se ruiner, pour leurs salariés. Mais également des personnes exerçant un passe-temps qui peut représenter un danger de perte d’audition.

Les meilleurs casques antibruit professionnels : Notre synthèse!


#1 Meilleur Choix
#1 Meilleur Choix

Casque électronique EVO-14 de Arcea

Note: 5/5

Bonne protection sonore avec système électronique de discrimination de sons, il est à prix doux, pourquoi résister ?

#2 Meilleur rapport qualité/prix

casque serre-tête antibruit professionnel de la marque Karcher

Note: 4.5/5

Robuste et pliable, il vous suit dans tous vos mouvements professionnels !

#3 Meilleur Petit Prix

Casque anti-bruit de qualité professionnelle 1984SPC de Hazet

Note: 4/5

Oubliez votre casque, lui, ne vous oubliera pas : léger et performant, il est pourtant à prix mini.

Les atouts d’un casque antibruit professionnel


Comme nous le verrons dans la partie détaillée des critères d’achat dont vous trouvez ci-dessous une liste sommaire, il existe différents types de casques antibruit. Ceux-ci sont à acheter en fonction de la fréquence d’exposition au bruit et du niveau sonore de ce dernier.

Pourtant, tous sont prévus pour réduire de façon considérable le bruit entendu et « ressenti » au niveau de l’oreille. Ils peuvent néanmoins permettre d’effectuer le travail ou le sport, sans diminuer les sensations. Il est important ; que ce soit au sein d’une équipe de travail ou en pleine nature; de pouvoir continuer à écouter son environnement pour ne pas être en danger. Un casque antibruit ne coupe pas du monde, il permet juste de diminuer fortement les sons nocifs pour l’oreille.

De plus en plus confortables, pour pouvoir être portés longtemps (pendant toute une journée de travail), ils se déclinent en de nombreux modèles avec chacun ses particularités et ses options.

Lequel choisir ? Telle est la question. Nous avons écrit ce guide d’achat à destination des personnes qui souhaitent des réponses qualitatives sur ce qu’est un bon casque antibruit professionnel.

Nous avons à cet effet répertorié 5 modèles parmi les meilleurs du marché. Dans ce comparatif, vous trouverez bien entendu une partie technique. Nous avons voulu aller plus loin en listant leurs points forts mais aussi les points faibles de chacun d’entre eux. Enfin, vous trouverez les critères d’achat les plus importants à prendre en considération, en fonction de vos attentes.

Les critères pour choisir le meilleur casque antibruit Pro


  • Fréquence d’exposition au bruit et le lieu
  • Indice global d’affaiblissement
  • Type de casque : actif ou passif ?
  • Type de port : casque seul ou sur casque de chantier ?
  • Options possibles
  • Confort
  • Prix
  • #1 - Casque électronique EVO-14 d’Arcéa : le modèle efficace et pliable


    Note globale : 
    5/5 

    Qualité

    Puissance

    MAniabilité

    Les +

    • Un bruit supérieur à 85 décibels? Le son est stoppé. Vos oreilles vont vous remercier.
    • Il s'agit d'un modèle pliable: pratique pour le mettre dans un sac de travail.
    • Le système de réglage Comfort Fit et des coussinets spéciaux apportent un réel confort à l'utilisateur, même pendant de longues sessions de travail.

    Les -

    • Nous aurions aimé trouver les piles qui le font fonctionner, pour en profiter tout de suite.

    Notre avis

    Dans le cadre de votre activité, vous devez pouvoir protéger vos oreilles des nuisances sonores. Mais il est également indispensable que vous puissiez soutenir des conversations avec les membres de votre équipe ou même vos clients. Ce casque antibruit pro est fait pour vous. Il s’agit donc d’un casque actif, intégrant une protection électronique qui va discriminer les bruits pour les traiter. Dès 85 décibels, il « coupe » véritablement le son nocif. Equipé d’un microphone, vous pouvez le contrôler en toute facilité. Quand on porte des gants, il peut être compliqué de moduler les fonctions marche/arrêt ou encore le volume du casque. Cela n’est pas le cas ici. Ce casque est vendu à prix très raisonnable et fonctionne à l’aide de 2 piles.

    #2 -Casque serre-tête antibruit professionnel de la marque Karcher : vous ne pourrez pas le perdre pendant votre travail


    Shortcode
    Note globale : 
    4.5/5 

    Qualité

    Puissance

    MAniabilité

    Les +

    • Avec un accrochage en 2 points, il ne craint pas les jobs actifs: il ne quittera pas votre tête.
    • Confortable, vous pouvez le porter pendant des heures, sans souffrir.
    • Son prix doux fera sourire les entrepreneurs qui doivent équiper leurs salariés.

    Les -

    • Son look gris sobre convient au monde professionnel, mais un peu de couleur aurait été la bienvenue. 

    Notre avis

    Karcher propose ici un très bon casque antibruit de qualité professionnelle pour les salariés. Le confort qu’offrent ses coquilles auriculaires permet de le porter pendant toute une journée de travail. L’isolation phonique, sur ce produit, est de 31 décibels. L’arceau métallique comporte un accrochage en 2 points. Le casque serre-tête reste bien en place, même quand vous devez vous pencher. Aisément réglable, il peut convenir à toutes les formes de têtes. Le prix, pour ces bonnes performances, est tout à fait correct.

    #3 -Casque antibruit professionnel 1984SPC de Hazet : le modèle au look effilé


    Shortcode
    Note globale : 
    4/5

    Qualité

    Puissance

    MAniabilité

    Les +

    • Enfin un peu de couleur et un design retravaillé sur un casque antibruit.
    • Son look ne doit rien au hasard: il a été conçu pour être léger et se faire oublier. Il ne pèse que 121 grammes.
    • Le SNR est très bon sur ce produit.

    Les -

    • L'arceau est flexible, mais offre-t-il beaucoup de confort au niveau du crâne, au bout de plusieurs heures de port?

    Notre avis

    Ce casque a initialement été conçu pour les milieux professionnels sous tensions électriques. Il est donc dit diélectrique. Le SNR est de 21H 25M 18 L 12 décibels (pour savoir ce qu’est le SNR, nous vous recommandons de lire la partie "critères d’achat", en fin de ce guide). Les personnes devant porter un casque antibruit toute la journée se plaignent parfois de leur poids. Cela ne sera pas possible ici, car il a été conçu de telle sorte qu’il ne pèse en tout et pour tout que 121 grammes. Les coquilles sont petites mais englobent bien l’oreille. Peu onéreux, il va faire le bonheur des patrons qui veulent faire rimer confort au travail et coûts minimes.


    #4 - Casque antibruit professionnel EN 352-1 – 505.40 de PG Professional : le bruit se fait tout petit devant lui


    Shortcode
    Note globale : 
    3.5/5

    Qualité

    Puissance

    MAniabilité

    Les +

    • Le son entendu par l'oreille, en portant ce casque, est fortement réduit, même en milieu très difficile.
    • Son jaune citron fait qu'on le remarque bien: pas besoin de s'époumoner en parlant à quelqu'un qui le porte.
    • Ses bonnes prestations ne font pas monter son prix d'achat qui reste tout à fait raisonnable.

    Les -

    • Sans doute faut-il le manier avec précaution: les tiges métalliques qui supportent l'arceau sont relativement fines. 

    Notre avis

    Vous travaillez au quotidien dans un environnement très bruyant ? Vos oreilles ne peuvent pas supporter longtemps un tel traitement. C’est pour cette raison que PG Professional met sur le marché des casques anti-bruit professionnels permettant de réduire au maximum les nuisances sonores. Les coquilles entourent complétement l’oreille. Le confort est assuré par un rembourrage qualitatif. L’arceau est souple. Sa couleur tonique fait qu’il est remarquable ; au sens premier du terme. Vous savez quand une personne le porte. Ne vous escrimez pas à lui parler. Elle ne vous entendra pas.


    #5 - Casque antibruit professionnel Peltor Bull’s eye 3 de la marque Peltor : le modèle spécialement conçu pour les amateurs de tirs


    Shortcode
    Note globale : 
    3/5

    Qualité

    Puissance

    MAniabilité

    Les +

    • Avec des coquilles ayant une double coque interne, il protège efficacement les oreilles des détonations.
    • Son SNR est de 35 décibels.
    • On sent ses matériaux faits pour durer dans le temps.

    Les -

    • Sa couleur audacieuse peut ne pas plaire à certains.

    Notre avis

    Qui peut mieux parler des nuisances sonores liées aux tirs que des tireurs et chasseurs eux-mêmes ? C’est fort de ce constat, que le constructeur 3M s’est inspiré de l’expérience de ces derniers pour élaborer ce très bon casque antibruit pour la marque Peltor. Les coquilles sont très englobantes. Mais cela ne suffit pas et la marque le sait. Elle dote chacun de ses anneaux d’une combinaison inédite de mousse et de liquide. Les bruits sont donc vraiment bien étouffés. La réduction sonore est de 35 décibels. Tirer juste nécessite une bonne concentration. Difficile, quand on sent un arceau peser sur le haut de son crâne au bout d’un moment. Là encore, pas de problème : il fait peu pression. Il est donc possible de porter ce casque pendant de longues sessions de tir et de chasse. Son vert profond permet d’ailleurs de réaliser un très bon camouflage.

    Comment choisir le meilleur casque anti-bruit professionnel ?



    Vous venez de le voir dans ce guide d’achat, il existe d’excellents casques permettant de réduire considérablement tous les bruits néfastes à votre santé. Pourtant, il serait faux de prétendre que tous les casques se valent. Cela n’a pourtant rien à voir avec leur niveau de qualité. Simplement, certains sont élaborés pour un usage particulier, pour une certaine fréquence etc…

    Les casques antibruits professionnels diffèrent en fonction de votre future utilisation. Vous trouverez ci-après la liste des critères d’achat qu’il est important de compulser, avant de faire votre choix.

     

    La fréquence d'exposition au bruit et le lieu :

    Nous ne parlons pas ici de la fréquence du bruit en hertz, bien que cela soit important. En effet, un bruit peut être grave ou aigu. La fréquence est alors différente. L’une comme l’autre peuvent endommager l’ouïe.

    Nous évoquons plutôt la durée et le nombre de fois où vous êtes exposé(e) au bruit qui vous importune. Si vous cherchez un casque antibruit professionnel que vous utiliserez tous les jours, dans le cadre de votre activité, il doit être très efficace et confortable.

    Par contre, si vous ne le portez que pendant la période de la chasse ; ce qui limite la fréquence, les attentes ne sont peut-être pas les mêmes.

    Mais cela est à déterminer aussi en fonction de votre sensibilité. Certaines personnes sont naturellement, plus sensibles au bruit que d’autres. Ne lésinez pas sur votre achat, si le moindre son un peu fort, vous occasionne une douleur. 160 décibels sont suffisants pour déchirer un tympan, soit le bruit d’une détonation. Une exposition récurrente peut avoir des répercussions irréversibles sur votre audition!

    Indice global d'affaiblissement :

    Le Single Number Rating (SNR) est exprimé en français sous la forme d’un indice global d’affaiblissement. Cet indice vous permet d’évaluer les possibilités d’un casque en termes de réduction de bruit.

    Cet indicateur prend en compte les hautes fréquences (H), les basses fréquences (L, pour Low) et les moyennes fréquences (M).

    Pour cela, il est impératif, afin de le calculer, de connaitre le niveau de nuisance dans lequel vous travaillez ou pratiquez votre sport. Par exemple, on sait qu’une scie circulaire peut émettre des sons allant de 80 à 120 décibels.

    Vous devez donc prendre ces décibels, en soustraire le SNR du casque que vous souhaitez acheter, pour connaitre le nombre de décibels que vous continuerez à entendre, en le portant.

    Quelquefois le SNR n’est que partiellement indiqué. La marque indique le nombre de décibels que le casque prend en charge. Il vous appartient alors, en fonction du niveau sonore habituel auquel vous êtes exposé, de voir si cela vous convient.

    Si vous êtes un chef d’entreprise, vous savez certainement que cela n’est pas à prendre à la légère. Nous revenons d’ailleurs sur ce point, en fin de guide.

    Type de casque: actif ou passif ?

    Quand on est novice dans le domaine, il peut paraitre compliqué de choisir son casque antibruit de qualité professionnelle.

    Un casque actif est un modèle intégrant un dispositif électronique. Celui-ci enregistre le son qui parvient au niveau du casque. Le son est traité pour différencier les sons faibles ; comme ceux issus d’une conversation humaine normale. Les sons plus forts sont considérablement réduits. Ce type de casque est particulièrement recommandé dans le cadre d’une activité professionnelle. Car il permet deux choses : la communication entre les membres d’une même équipe, mais aussi le fait de pouvoir entendre des sons importants pour votre sécurité comme une alerte. Mais cela peut être également intéressant, si votre métier suppose que vous deviez également répondre au téléphone. Vous pourrez alors, avec un casque actif, entendre les sonneries.

    Au contraire, un casque passif se contente (même si cela est déjà très appréciable) de diminuer tous les bruits extérieurs. La réduction sur ce type de casque antibruit n’excède en général pas 37 décibels.


    Type de port : casque seul ou sur casque de chantier ? 

    Autre option à prendre en considération : quelle est la nature de votre travail ? Vous amène-t-il à mettre un casque de chantier ? Si c’est le cas, il est préférable d’acheter un casque de chantier avec un casque antibruit incorporé.

    Si le port n’est qu’occasionnel, il vous faut trouver un casque de réduction de bruit pouvant s’adapter à ce dernier, sans le déformer ou l’endommager.

    Attention, les modèles présentés ici ne sont pas à porter avec un casque de chantier.


    Options possibles:

    Vous faites une activité répétitive, à longueur de journée ? Certaines tâches sont rébarbatives et qui plus est, bruyantes : car des appareils de production peuvent fonctionner, pendant que vous mettez des objets en cartons, par exemple. Dans ce cas, si votre poste ne vous expose pas à un danger quelconque, sans doute serez-vous intéressé(e) par un casque permettant d’écouter de la musique, tout en réduisant les nuisances sonores. Si c’est le cas, vous devez vous tourner vers un casque ayant la fonction Bluetooth. Mieux vaut demander à votre supérieur hiérarchique s’il ne s’y oppose pas!

    Puisque nous parlons de communication, sachez qu’il existe des marques qui proposent des casques antibruit professionnels faisant également talkie-walkie.

    Sans lésiner sur le confort du port, une coque fine sera sans doute privilégiée par les tireurs et les chasseurs. Cela permet de mettre en joue, sans sensation de gêne. Par contre, la finesse ne doit rien enlever au SNR du casque, sinon cet accessoire de protection sera sans effet ou presque.

    Si vous voulez un casque peu encombrant, le fait qu’il soit pliable peut être un véritable critère de choix. Il faut alors des matériaux qualitatifs et robustes pour que cette action puisse être effectuée bon nombre de fois, sans céder.

    Enfin, certains métiers peuvent exposer aux éléments. Il est alors indispensable que le modèle de casque choisi soit partiellement étanche et particulièrement robuste. Référez-vous alors à la qualité des matériaux utilisés pour sa conception et son indice de protection (IP). Plus le chiffre est élevé, plus le niveau d’étanchéité augmente.

    Confort:

    Il est facile de comprendre que plus un casque est porté longtemps, plus il doit être confortable. Ce niveau de confort ne se limite pas à la réduction du bruit, mais aussi à l’épaisseur des coquilles qui recouvrent l’oreille. Les modèles intégrant du gel apportent un grand confort, car très souples et se modelant donc à la forme de l’oreille.

    La présence d’un bandeau interne ventilé peut être un vrai plus, pour ne pas souffrir d’échauffement. Il n’est, en effet, pas rare que dans le cadre professionnel, la présence de machines produise non seulement du bruit, mais aussi de la chaleur.

    Enfin, l’arceau (ce qui se pose sur le sommet du crâne pour tenir le casque) doit être rembourré. S’il ne possède pas de rembourrage, il faut alors impérativement qu’il soit flexible (caoutchouc ou autre, mais il sera plus raisonnable d’éviter le contact du métal contre le crâne).

    Prix :

    Le prix d’un casque antibruit professionnel peut varier d’un modèle à un autre, en fonction de sa qualité. Un casque passif ou actif n’aura pas le même coût, de même que le montant de votre facture évoluera si vous l’avez souhaité avec plusieurs options.

    Mieux vaut se tourner vers des produits qualitatifs et bien conçus. Il en va de votre santé et de celle de vos salariés si vous cherchez des casques pour votre personnel. Certains casques seront vendus à un minimum d’une vingtaine d’euros et d’autres tutoieront les cent euros.


    Législation et bruit au travail:

    Longtemps, la nuisance sonore au travail n’a pas été prise en considération dans le cadre de la pénibilité. C’est désormais le cas depuis 2016. Il est donc obligatoire que les chefs d’entreprise veillent à équiper leurs ouvriers, en fonction du niveau de nuisance sonore.

    Il existe une classification très stricte impliquant de devoir fournir du matériel adéquat, selon le nombre de décibels habituels (bruit constant), pouvant atteindre ce que l’on appelle des bruits de crête.

    Il est bon de savoir qu’au-delà d’un certain seuil, il est obligatoire de trouver des casques antibruits professionnels dont le SNR donne un résultat inférieur à 87 décibels. Les casques sont alors considérés comme des dispositifs EPI (Equipement de Protection Individuelle).

    Quand les employés sont soumis à une nuisance régulière de 80 décibels, ils doivent, à titre préventif, bénéficier d’un examen audiométrique pour connaitre leur niveau d’audition.