Comment faire une déclaration des revenus d’un gérant majoritaire d’une SARL ?

Le gérant d’une SARL doit déclarer les revenus qu’il tire de son activité dans sa déclaration personnelle d’impôt sur le revenu. Les règles de ces dernières dépendent du régime fiscal de la SARL. La déclaration des revenus d’un gérant majoritaire fonctionne de la même façon qu’un salarié. Ces revenus sont imposés en traitements et en salaires à quelques différences près. Dans cet article, nous allons vous parler des déclarations de revenus d’un gérant majoritaire pour une SARL.

Comment déclarer la rémunération d’un gérant majoritaire de SARL ?

Lorsqu’une rémunération est versée à un gérant majoritaire de SARL, celle-ci doit être déclarée comme un salaire. Le gérant sera alors soumis aux impôts avec une déduction de 10 % qui sera faite directement par l’administration fiscale. Cette déduction couvre tous les frais de déplacement, les frais de documentation personnelle pour le gérant et de sa formation permanente et les frais supplémentaires, comme la restauration, si ce dernier prend obligatoirement ses repas sur place. Un gérant de SARL a la possibilité de déduire de sa rémunération brute ses cotisations sociales personnelles. Mais il peut aussi déduire les cotisations obligatoires comme l’assurance-maladie, la maternité, l’assurance-vieillesse et les allocations familiales. Le gérant peut également déduire les cotisations facultatives à certaines conditions comme les primes versées sur un contrat Madelin ou sur les rachats de points à un régime retraite. Il y a les intérêts d’emprunt qui peuvent aussi être déduit et qui sont contractés pour souscrire au capital d’une nouvelle société ou dans la participation du rachat d’une société. Enfin, le gérant peut déduire ses frais réels s’il pense que les 10 % du forfait sont insuffisants. Dans ce cas-là, le gérant devra inclure ses indemnités et remboursements de frais dans sa rémunération imposable, et ensuite remettre une preuve détaillée.

Comment se passe la déclaration des rémunérations de gérant de SARL en traitements et salaires ?

Les revenus à déclarer si vous êtes gérant d’une SARL sont l’ensemble des rémunérations que vous avez perçues dans l’année qui vient de s’écoulée et au titre d’un gestionnaire. Cette rémunération doit être complétement déclarée et dans sa globalité en y ajoutant les indemnités ou les allocations et les avantages en nature. Il faut aussi ajouter à cette déclaration la CRDS et la CSG pour leur part qui est non déductible soit 2,9 % de la rémunération le plus souvent. Cependant, il ne faut surtout pas faire de doublon. En général, les conseillers comptables communiquent un montant de rémunération qui doit être déclaré avec la CSG et qui est non déductible alors qu’elle est déjà incluse. Il est important de savoir que les rémunérations du gérant majoritaire se doivent d’être déductibles pour qu’elles soient déclarées dans la catégorie des traitements et salaires. Cela est possible si les rémunérations ne se sont pas excessives à l’égard au service rendu et elles doivent correspondre à un travail effectif. Par ailleurs, pour les revenus à déclarer en revenus mobiliers, les dividendes versés par la société et les revenus sur compte courant sont transmis dans la déclaration des revenus du gérant et qui sont :

  • Les bénéfices,
  • Les revenus du compte courant du gérant associé.

Sinon, puisque la déclaration des revenus du gérant majoritaire est assimilée à la déclaration d’un salarié, cela représente l’avantage d’être simple. Toutefois, le calcul n’est pas forcément avantageux sur le plan fiscal pour le gérant. Si vous souhaitez avoir plus de renseignements et optimiser votre imposition en tant que gérant, allez vers un spécialiste en fiscalité ou un expert-comptable, il saura vous éclairer la situation face aux impôts.

Comment déclarer les dividendes perçus par le gérant de SARL ?

C’est dans la catégorie des revenus des capitaux mobiliers que les dividendes perçus sont inscrits. Le régime fiscal et social des dividendes a bien été modifié depuis janvier 2018. Ces dividendes ont un forfait unique de 30 % (PFU), ce dernier est composé de 17,2 % des prélèvements sociaux et 12,8 % de l’impôt sur le revenu. Et si vous choisissez l’imposition au barème progressif, vous pourrez bénéficier d’un abattement de 40 % avec une déduction des dépenses de l’acquisition et de leur conservation. Pour finir, dans les 15 premiers jours du mois après la distribution des dividendes, le gérant de la SARL doit remplir la déclaration qui est cerfa n°2777. Concernant les intérêts de compte courant d’associé, ils sont comme les dividendes et constituent des revenus de capitaux mobiliers et avec un prélèvement de 30 %.